L’huile de Monoï en massage

L’huile de Monoï est destinée à de nombreuses utilisations. Elle permet non seulement d’hydrater les cheveux et la peau. Mais surtout elle constitue un vrai atout pour vos séances de massage. Elle offre en effet un moment de détente et de relaxation après une journée particulièrement épuisante. Découvrez justement ci-après comment utiliser l’huile de Monoï en massage et quels sont les avantages.

Les avantages de l’huile de Monoï en massage

Avant toute chose, sachez que l’huile de Monoï résulte d’un mélange de fleurs de Tiaré et d’huile de coprah. C’est une huile cosmétique qui peut être un allié incontournable dans le rituel de beauté des cheveux et de la peau. Elle est appréciée pour ses vertus tant hydratantes que relaxantes. En massage, elle peut s’utiliser comme huile pour détendre les muscles et soulager les zones courbaturées. Et 100 % naturelle, cette huile peut parfaitement convenir à tous les types de peaux. Aussi, elle a été conçue pour s’adapter à tous les âges. D’ailleurs, les Polynésiens ont l’habitude de masser leurs bébés avec le Monoï en vue de les aider à se relaxer.

D’un autre côté, grâce à son parfum puissant et enivrant, l’huile de Monoï représente un atout de charme pour les amoureux. Très utilisée dans les massages en couple, elle est synonyme de sensualité et de séduction. Et d’après une légende, les femmes polynésiennes portaient des colliers de tiaré la journée avant de s’en servir le soir pour élaborer de l’huile de Monoï. Elles l’utilisent ensuite pour masser leurs compagnons afin que ces derniers ne cèdent plus aux charmes d’autres femmes.

Pour votre corps, l’huile de Monoï hydrate et redonne sa brillance à votre épiderme. Elle vous permet de profiter des bienfaits du massage tout en garantissant un soin à votre corps. Aussi, elle possède des effets adoucissants et protecteurs qui rendent votre peau lisse et souple. Sans oublier qu’avec cette huile, votre peau sera mieux protégée des agressions extérieures (soleil, sel, etc.).

Mode d’emploi de l’huile de Monoï en massage

D’abord, il faut savoir que l’huile de Monoï de Tahiti se solidifie à une température extérieure inférieure à 25 °C. Or, pour un massage, il serait préférable de l’utiliser sous sa forme liquide. Ainsi, si elle se fige, vous devez préalablement la liquéfier en la réchauffant pendant quelques minutes dans de l’eau chaude. Cela permettra également de maintenir le Monoï à la température ambiante. C’est la garantie d’une sensation d’autant plus agréable au moment de son application surtout pendant les soirées d’hiver. Question de quantité, cela dépend de la personne à masser et de la durée du massage. En tout cas, pensez à verser la quantité voulue dans un petit récipient au lieu de manier la bouteille. Effectivement, cette dernière est fragile et l’application d’huile pourrait la rendre glissante entraînant ainsi sa chute. En moyenne, pour masser le corps entier, il faudrait une quantité d’huile entre 20 et 25 ml. Et s’il s’agit uniquement de certaines zones du corps (jambes ou dos), une quantité de 5 à 10 ml devrait amplement faire l’affaire.

Concernant le massage proprement dit, commencez par tremper le bout des doigts dans le récipient. Puis, mettez l’huile dans le creux de vos mains et frottez-les de manière à ce qu’elles en soient recouvertes. Il ne vous reste qu’à effectuer le massage complet sur le corps ou seulement sur les zones présentant des courbatures. Pour ce qui est de la technique de massage à utiliser, le massage polynésien est la solution par excellence pour chasser les mauvais esprits et prendre soin du corps.

Outre ses propriétés apaisantes, l’huile de Monoï va aussi parfumer votre peau. Et en massage, elle vous libérera de vos angoisses et anxiétés.

Retrouvez toute l’info du monoi sur Monoï Addict, le site de l’info dui Monoi de Tahiti.

L’huile de Tamanu pour traiter le pied d’athlète

Les propriétés cosmétiques de l’huile de Tamanu sont connues, mais on prête également à celle-ci des vertus thérapeutiques. L’utilisation de cet ingrédient naturel est conseillée pour le traitement du pied d’athlète.

L’huile de Tamanu est extraite de graines qui poussent sur un arbre tropical appelé Tamanu. Les noix et d’autres parties de l’arbre sont utilisées à des fins médicales depuis plusieurs siècles par les habitants du Pacifique. À noter que le Tamanu pousse principalement en Polynésie française. Les locaux croyaient aux bienfaits cutanés de l’huile de Tamanu. Aujourd’hui, les nombreuses utilisations de cet ingrédient naturel sont désormais accessibles. Certaines études suggèrent que le produit peut prévenir la croissance tumorale chez les patients cancéreux. Le traitement de la vaginite et le soulagement des symptômes chez les personnes vivant avec le VIH sont aussi évoqués. Toutefois, la médecine occidentale n’incorpore pas encore l’emploi de l’huile de Tamanu.

Ce qu’il faut savoir sur le pied d’athlète

Le pied d’athlète – aussi appelé tinea pedis – est une infection fongique contagieuse. Cette dernière affecte principalement la peau des pieds. Ce trouble cutané peut se propager aux ongles des orteils et aux mains. L’infection fongique est appelée pied d’athlète, parce que celle-ci est courante chez les athlètes. La pathologie n’est pas grave, mais celle-ci est parfois difficile à guérir. Dans la mesure où l’on souffre de diabète ou d’un système immunitaire affaibli, l’infection peut avoir de graves répercussions. Le pied d’athlète survient lorsque le champignon de la teigne pousse sur les pieds. Le champignon s’attrape par contact direct avec une personne infectée ou en touchant des surfaces contaminées par celui-ci. Le champignon se développe dans des environnements chauds et humides. Ce micro-organisme se trouve souvent dans les douches, sur les planchers des vestiaires et autour des piscines.

Le diagnostic du pied d’athlète est ainsi urgent pour les personnes à risque. Cette dermatomycose comporte plusieurs symptômes faciles à identifier. Ceux-ci sont :

  • Démangeaisons, picotements et brûlures entre les orteils ou la plante des pieds
  • Des cloques qui démangent
  • Craquelures et desquamation de la peau des pieds, le plus souvent entre les orteils et les semelles
  • Peau sèche sur la plante des pieds ou sur les côtés
  • Durcissement de la peau des pieds
  • Ongles décolorés, épais et friables
  • Ongles d’orteil qui s’écartent du lit de l’ongle

Un médecin peut diagnostiquer le pied d’athlète par ces symptômes. Dans les cas les plus complexes, le personnel médical ordonne un test cutané. En effet, une infection fongique n’est pas la seule pathologie capable de provoquer ces symptômes. Un examen des lésions cutanées à l’hydroxyde de potassium constitue le test le plus courant. Un médecin gratte une petite zone de peau infectée et la place dans une solution d’hydroxyde de potassium. Cette dernière détruit les cellules normales et laisse les cellules fongiques intactes afin que celles-ci soient faciles à identifier au microscope.

Traitement du pied d’athlète à l’huile de Tamanu

On pense depuis longtemps que l’huile de Tamanu a un certain nombre d’avantages pour la santé et la beauté. Cela va de la cicatrisation des plaies aux soins des cheveux. Bien que toutes les vertus thérapeutiques de la substance n’aient pas fait l’objet de recherches scientifiques, les témoignages et recommandations sur les mérites du produit ne manquent pas. L’huile de Tamanu est considérée comme un remède efficace au pied d’athlète. Celle-ci possède un fort pouvoir régénérateur, protecteur et antibactérien. Des propriétés qui font que cette huile essentielle polynésienne soit efficace pour empêcher la formation de champignons fongiques. Par ailleurs, le produit contient des acides gras insaturés en abondance. Ces derniers jouent un rôle déterminant dans la régénération de l’épiderme – ce qui est idéal pour soigner la peau des pieds.